Le sceau de Dieu, l'avez-vous déjà reçu?

Sanctifiez mes sabbats, et ils seront entre moi et vous un signe auquel on reconnaîtra que je suis l’Éternel, votre Dieu (Ézéchiel 20:20).

Le sabbat détient une valeur éducative inestimable. Tout ce que Dieu nous demande, il nous le rend, enrichi, transfiguré par sa propre gloire. La dîme qu'il réclamait à Israël était destinée à préserver parmi les hommes, dans toute sa beauté, la reproduction du sanctuaire bâti sur le modèle du temple céleste, témoignage de la présence divine sur la terre.

De même, le temps qu'il nous demande nous est rendu, marqué de son nom et de son sceau. "Ce sera un signe entre vous et moi [...] grâce auquel on reconnaîtra que je suis l’Éternel..." (Exode 31:13). "En six jours l’Éternel a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s'y trouve, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat et l'a sanctifié." (Exode 20:11) Le sabbat est un signe de la puissance créatrice et rédemptrice; il nous montre que Dieu est la source de la vie et de la connaissance; il nous rappelle la gloire originelle de l'homme, et témoigne du dessein qu'a Dieu de nous recréer à son image.

Le sabbat et la famille ont été institués en Eden, et sont, dans le projet divin, indissolublement liés. C'est ce jour-là, plus que n'importe quel autre, qu'il nous est possible de vivre la vie de l'Eden. Le plan de Dieu était que les membres d'une même famille s'associent dans le travail et dans l'étude, dans l'adoration et dans le délassement; le père devait être le prêtre de la maisonnée, et le père comme la mère devraient être les instructeurs et les compagnons de leurs enfants. Mais le péché, en transformant les conditions de vie, a fait grandement obstacle à cette communauté. Souvent le père voit à peine ses enfants pendant la semaine. Il n'a quasiment pas la possibilité de les instruire, de leur consacrer du temps. Mais Dieu dans son amour a fixé une limite aux exigences du travail. Il a posé sur le jour du sabbat sa main miséricordieuse: il réserve aux membres de la famille l'occasion de vivre alors en union avec lui, avec la nature, et les uns avec les autres.

Puisque le sabbat est le signe de la création, c'est le jour par excellence où nous pouvons rencontrer Dieu à travers ses œuvres. Son nom même devrait évoquer dans l'esprit des enfants les beautés de la nature. Heureuse la famille qui chemine jusqu'au lieu de culte comme cheminait Jésus avec ses disciples jusqu'à la synagogue-à travers les champs ou les bois, ou au bord d'un lac. Heureux les parents qui peuvent illustrer pour leurs enfants l'Ecriture à l'aide du livre de la nature; qui peuvent, à l'ombre des arbres, au bon air, étudier la Parole et glorifier de leurs chants notre Père céleste.

C'est ainsi que les parents tisseront entre eux-mêmes et leurs enfants, entre leurs enfants et Dieu des liens que rien ne pourra rompre.


Education Chapitre 29 Le Sabbat